dim. 13 sept. | Abbaye de Marbach

11 Le grand Mogol

les grands oeuvres de Beethoven présenté au piano par Marc Kennel et Nathan Alizé
Les inscriptions sont closes
11 Le grand Mogol

H

13 sept. 2020 à 17:00 – 18:30
Abbaye de Marbach, Lieu-dit Marbach, 68420 Obermorschwihr, France

A propos

Quand Beethoven écrit qu’il souhaite « entrer dans l’esprit des hommes d’élite et des sages de toutes les époques », mais aussi de ceux qui souffrent, quel que soit leur niveau culturel, il inaugure un nouvel âge de la création artistique, celui qui met par-dessus tout l’élévation spirituelle que tout art véritable devrait susciter. Marc Kennel et Nathan Alizé nous invitent à fêter Beethoven dont c’est le 250ème anniversaire de sa naissance.

En plus d’une énorme activité pédagogique et titulaire du CA de formation musicale (professeur à la Haute Ecole des Arts de Berne, au Conservatorio Marcello de Venise, au conservatoire de Colmar ; invité à Stockholm, Vienne, Lübeck, Cracovie, Tokyo, Nagoya, Gifu…) Marc Kennel propose régulièrement des projets artistiques en incluant ses très jeunes élèves de la Maîtrise de Colmar ou ses étudiants de différentes universités, en cherchant à combiner les œuvres du répertoire avec des créations écrites ou improvisées.

C’est à Colmar, dans sa classe de formation musicale, qu’il fait la connaissance de Nathan Alizé, qui intègre par la suite la classe de piano de Tamara Gozalichvili au Conservatoire de Mulhouse, où il réussit brillement son DEM (Diplôme d’Etudes Musicales). Parallèlement à la pratique musicale, il étudie la comptabilité, la gestion financière puis l’administration culturelle à l’université de Mulhouse, et travaille pour les Dominicains de Haute-Alsace à Guebwiller. 

En 2019 qu’il intègre la Haute École de Musique de Genève ; il y étudie actuellement auprès du pianiste Fabrizio Chiovetta.

Ludwig van Beethoven 1770-1827 («  le grand Mogol » comme l’appelait son professeur, J. Haydn) est l’un des rares représentants de l’universalité de la musique : l’hymne européen, la révolution française, radio Londres « les français parlent au français », le testament de Heiligenstadt, la lutte de l’homme face au destin, la Lettre à Élise, la Symphonie Pastorale…Tels sont quelques-uns de ces symboles qui hantent ou qui devraient hanter nos esprits.

Partager cet évènement